TOUTE L'ACTUALITE ET LE SPORT, PRENEZ LA PAROLE

Novembre 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Derniers sujets

» Actualités des Girondins
Mar 30 Déc - 0:53 par Raptor69

» Actualités des Gones
Mar 30 Déc - 0:52 par Raptor69

» Actualités des Phocéens
Dim 28 Déc - 17:42 par Raptor69

» L'actualité des Dogues
Sam 29 Nov - 13:32 par Dolu50

» Ma modeste galerie
Dim 9 Nov - 0:39 par Raptor69

» L'actualité du PSG
Ven 7 Nov - 22:16 par Dolu50

» L'actualité des Merlus
Ven 7 Nov - 19:14 par Raptor69

» L'actualité des sochaliens
Ven 7 Nov - 16:02 par Dolu50

» Le stade de la Rabine
Mer 22 Oct - 18:32 par Dolu50

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 19 le Mer 12 Nov - 3:37

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

    Le stade des Alpes

    Partagez
    avatar
    Dolu50
    Modérateur

    Masculin
    Nombre de messages : 2711
    Age : 40
    Localisation : Manche
    prénom : Ludo
    Date d'inscription : 12/01/2008

    Le stade des Alpes

    Message par Dolu50 le Sam 28 Juin - 16:47






    Inauguration
    15 février 2008

    Forme actuelle depuis
    2007

    Capacité
    20 068 places

    Couleur des sièges
    Blanc crème

    Dimension du terrain
    10 000 m²

    Surnom
    SdA

    Tribunes:
    Officielle : - Tribune Sud (4298 p.)
    Latérale : - Tribune Nord (5895 p.)
    Populaire Est : - Tribune Est (4822 p.)
    Populaire Ouest : - Tribune Ouest (4928 p.)

    Affluence record
    - 19 247 (12 mai 2008, GF38 - Châteauroux)

    Tribune de presse
    - 78 emplacements

    Adresse
    Avenue de Valmy, Boulevard Jean Pain

    Club résidant
    Grenoble Foot 38



    Choix du nom


    Entre le 13 juillet 2007 et le 24 août 2007, la Communauté d'agglomération Grenoble Alpes Métropole a organisé le concours « À ce stade, un nom » qui invitait les habitants de l'agglomération grenobloise à trouver un nom pour le
    nouveau stade. Les résultats ont placé le nom « Stade des Alpes » largement en tête des propositions (375 voix) devant « Stade Albert Batteux » (150 voix). Le 3 septembre 2007, un jury composé de personnalités politiques, sportives et médiatiques se réunissait pour finalement confirmer le nom « Stade des Alpes ».

    Objectifs du stade


    Le Stade des Alpes a été conçu par l'Atelier d'architecture Chaix & Morel et associés suivant une morphologie « à l'anglaise », c’est-à-dire qu'il privilégie la proximité entre joueurs et spectateurs.
    La distance séparant le premier rang de la ligne de touche n'est que de 8 mètres.
    Il vise à offrir aux 500 000 habitants de l'agglomération un
    équipement comparable à ceux dont disposent les villes de taille
    équivalente.
    La capacité du stade d'agglomération est de 20 000 places extensible à 28 000 en cas de montée en Ligue 1 et d'affluence records.
    Il est conçu pour recevoir des compétitions de football, de rugby ou des manifestations culturelles à grand spectacle.
    Ainsi, il répond aux normes des rencontres professionnelles nationales et internationales de football, ce qui permet aux clubs locaux comme le Grenoble Foot 38 d'évoluer en 2e division de la Ligue Nationale de Football.
    Conçu dans un site urbain, le stade d'agglomération sera accessible par tous les modes de déplacement :

    • 1/3 de piétons en provenance des quartiers situés dans un rayon de 2 000 mètres environ,
    • 1/3 en transports en commun (dessertes directes de la ligne de tram C, bus, avec offre renforcée lors des grands événements),
    • 1/3 en voiture particulière, en comptant en moyenne 3 occupants par voiture.

    Le parking de l’Hôtel de Ville de 440 places situé sous le stade des Alpes a ouvert ses portes le 10 janvier 2008.
    En dehors des manifestations sportives et culturelles, ce parking servira de parc relais pour les transports en commun.
    Par contre, pour des raisons de sécurité, ce parking sera fermé les jours de matchs.
    La verrière abritant les tribunes supporte une centrale photovoltaïque de 1000 m² capable de produire 70.000 Wh par an.
    Ce projet est entièrement mené par la Communauté d'agglomération Grenoble Alpes Métropole.
    Sa livraison, initialement prévue pour septembre 2004, s'est vue repoussée à de nombreuses reprises (surcoûts, recours en justice, etc.).
    Les travaux sont désormais achevés.



    Une légitimité remise en cause


    Un conflit au sujet de la construction du Stade des Alpes divise l'opinion publique et politique grenobloise.
    Ce stade est le centre d'un conflit politique au sein même de la majorité politique, opposant certains élus écologistes au reste de la majorité de gauche (socialistes et communistes notamment). Les élus écologistes considèrent que ce stade est « trop grand, trop cher, et mal placé ».
    La décision de construire ce stade est jugée « illégitime » par une part de la population qui dénonce, entre autres choses, un manque de consultation.
    Les partisans de la construction du nouveau stade à cet emplacement mettent en avant l'argument qu'un stade de football grenoblois se trouve déjà à cet endroit (le stade Charles Berty), et que le nouveau stade occupera une surface au sol moindre que l'ancien.
    Les opposants considèrent que l'ancien stade avait été construit en dehors de la ville à l'époque, et que l'emplacement proposé par Saint-Martin-d'Hères était préférable. Pour les opposants, la surface de l'ancien stade annoncée par les partisans est fausse car elle comprend le périmètre de sécurité autour du stade qui incluait entre autres un alignement de platanes.
    Selon les opposants, le nouveau stade est plus grand que l'ancien, cela a entraîné un changement de son orientation (Est-Ouest non conforme aux recommandations de la LFP) et la coupe de nombreux arbres qui cachaient l'ancien stade.

    Polémique écologique et affaire des "éco-citoyens"


    De nombreuses actions furent menées par l'association « SOS Parc Paul Mistral » dès juin 2001.
    L'opposition pris une plus grande ampleur lorsque des « éco-citoyens » occupèrent les arbres du parc Paul Mistral durant l'automne et l'hiver 2003 afin d'empêcher le début des travaux. Le 24 janvier, les opposants organisent une manifestation qui rassemble 4500 personnes devant la mairie pour demander un référendum. Ils recueillent également 17000 signatures dans une pétition. (chiffre contesté par la mairie).
    Les autorités ont alors délogé par la force la cinquantaine de contestataires qui avaient construit une quinzaine de cabanes illégales dans les arbres et les travaux ont commencé en mars 2004. Le 28 mars, les élections cantonales sont l'occasion pour les opposants d'exprimer leurs mécontentement. Jean-Paul Giraud, n°2 du département et favorable au stade, perd son mandat au profit d'un jeune candidat écologiste.
    Les travaux ont effectivement nécessité l'abattage d'un grand nombre
    d'arbres considérés par les opposants (Association SOS Parc Paul Mistral, ADES...) comme précieux (Orme bicentenaire épargné par la graphiose, essences rares dans la région, etc).
    La mairie de Grenoble déclare, elle, qu'aucun des arbres coupés n'était centenaire, à l'exception d'un orme malade dont il a été fait des boutures avant de le couper. Selon les opposants, l'orme était considéré comme sain par les services de la ville avant le projet de stade. Par ailleurs, il a été prévu dans le plan de travaux la plantation d'autres arbres, ce qui fera que le nombre d'arbres total sera plus élevé qu'avant les travaux. Mais ceux-ci seront des arbres plus jeunes.


    Des permis de construire à la légalité discutée


    Les travaux sont de courte durée car le rejet de tous les appels d'offres pour le gros œuvre et la toiture immobilise le chantier pendant plus d'un an.
    En conséquence, le 14 février 2006, la Cour Administrative d'Appel de Lyon déclare les permis périmés.
    Malgré cela le lendemain matin, le Maire de Grenoble accorde un nouveau permis et les travaux reprennent. Le 15 janvier 2007, la cour d'appel de Lyon a annulé le jugement du tribunal de Grenoble et le permis de construire déposé le 26 avril 2004.
    Le Cour d'Appel reprochait entre autre le fait que l'enquête publique a eu lieu uniquement sur Grenoble alors que le projet concerne l'ensemble de l'agglomération. Malgré cela, les travaux ont continué car un autre permis de construire a été déposé, le 28 avril 2006.
    Le 20 mars 2007, le tribunal de Grenoble considère en référé qu'il n'y a pas de doute sérieux sur la légalité du permis de construire du 28 avril 2006, alors qu'il est basé sur la même enquête publique. Le permis actuel est toujours en attente de jugement.
    À ce jour, 13 permis ont été délivrés pour ce projet de stade. Les 10 premiers ont été annulés ou retirés, les trois derniers sont en attente de jugement.


    Historique


    • Le premier match a eu lieu le 15 février 2008 lors du match de la 24e journée du Championnat de France de football de ligue 2, opposant Grenoble à Clermont. Il s'est soldé par une victoire du GF38 par 2 buts à 0, avec des réalisations de Franck Dja Djedje (19') et de Nassim Akrour (29') devant 18 846 spectateurs.


    • En stage à Tignes avant l'Euro 2008, l'équipe de France est venue jouer un match de préparation, le 27 mai 2008 contre l'équipe d'Equateur. Victoire de la France 2 buts à 0, deux buts de Bafé Gomis pour sa première sélection. L'équipe de France jouait pour la seconde fois avec son nouveau maillot rouge.


    Transports en communs


    Le Stade des Alpes, se trouve au centre du réseau TAG.
    [
    - En journée, le stade est desservi par :

    • Station/arrêt Grenoble Hôtel de Ville : C 6020 Express Voiron-Crolles
    • Station/arrêt Chavant : A 3 31 34
    • Arrêt Bir Hakeim : 21 33 41

    - En soirée normale, le stade est desservi par :

    • Station Grenoble Hôtel de Ville : C
    • Station Chavant : A
    • Arrêt Bir Hakeim : N3 (circule uniquement les jeudis, vendredis et samedis)

    - En soirée de match, le stade est desservi par :

    • Arrêt Stade des Alpes : mise en place de navettes des Parkings Relais TAG au Stade des Alpes.
    • Station Grenoble Hôtel de Ville,(avant les matchs) : C
    • Station Chavant : A
    • Arrêt Bir Hakeim : N3
    Attention, pour des raisons de sécurité, à la fin des matchs, la station Grenoble Hôtel de Ville de la ligne C sera fermée.

      La date/heure actuelle est Ven 16 Nov - 11:25